Cookie Consent byPrivacyPolicies.com

Le Marché immobilier Nantais: Les tendances 2022

Show detail - BARNES Nantes - Immobilier haut de gamme, appartements et maisons de prestige à Nantes

Le marché nantais continue d’afficher une très belle dynamique. Les acquéreurs sont toujours très nombreux.

Interview d’Etienne de Gibon, Directeur Associé BARNES Nantes-La Baule 


 

Quel est aujourd’hui l’état de l’offre et de la demande, sur le marché immobilier nantais ? 

Le marché nantais continue d’afficher une très belle dynamique et les acquéreurs sont toujours très nombreux. Cependant, leur demande a évolué fortement pendant et après le confinement. De nombreux Français expatriés, des acheteurs vivant en Ile-de-France ou encore dans des métropoles régionales françaises nous ont fait part de leur mutation et de leur volonté d’achat à Nantes ou en Loire Atlantique. Nous attendons pour l’année 2022 une demande accrue des acquéreurs.


Comment les prix ont-ils évolué ?

Les hôtels particuliers et les maisons avec jardin connaissent un engouement sans précédent et les prix de ce type de bien continuent d’augmenter. Les appartements avec surface extérieure, parking et ascenseur sont également très recherchés et leurs prix suivent aussi une tendance à la hausse. A l’inverse, les appartements de type haussmannien sans balcon sont moins prisés et surtout si leur surface est importante. Les quartiers déjà très côtés de Monselet, Canclaux, Saint-Pasquier, Mellinet sont toujours aussi attractifs. Et d’autres quartiers plus éloignés du centre-ville comme Sainte-Anne, Zola, Saint-Félix, voient leur capacité d’attraction augmenter et attirent une nouvelle clientèle familiale.


Avez-vous remarqué de nouveaux comportements d’achat ?

De nombreux franciliens souhaitent changer de ville, de projet de vie, et ont expérimenté une vie provinciale durant le confinement. Ceux-là souhaitent poursuivre cette expérience. Dans cette perspective, Nantes a beaucoup d’attrait : c’est une ville à proximité de Paris , on y trouve des écoles réputées et le prix de l’immobilier y est encore attractif.

Les voyages étant restreints à cause de la crise sanitaire, nous avons vendu plusieurs biens à distance à travers des visio-conférences et des visites virtuelles On constate également d’importants budgets d’investissement locatif, de clients considérant l’immobilier comme valeur refuge.


Quels sont vos conseils pour les vendeurs ?

On remarque que des prix de présentation sont très différents entre des biens de même type et nous recommandons aux vendeurs d’être dès le départ sur le bon segment prix pour éviter des demandes de négociation trop fortes mais également une présence sur le marché trop longue. Les meilleures ventes sont souvent celles où la rareté perçue par les acquéreurs dès les premiers jours de vente entraîne des offres au prix de présentation.


Et pour les acquéreurs de la région Nantaise ?

Dans un marché qui est encore peu favorable aux acquéreurs il est fondamental de bien construire son projet et ses critères de choix pour pouvoir se positionner rapidement. En effet, les plus beaux biens ne restent pas longtemps sur le marché et il est nécessaire d'être réactif. Si les acquéreurs arrivent également à renoncer au bénéfice de la clause de prêt, cela permet de faire parfois la différence.